Compte-rendu du conseil LSO du 8 janvier 2021

Vos deux élus LSO étaient présents ce vendredi 8 janvier pour le premier conseil de l’année. Il a notamment été l’occasion pour les nouveaux élus des différentes listes de se rencontrer et de faire connaissance pour préparer ce mandat. 

Au-delà de ça, les sujets suivants ont été abordés. 

Projet de formation de gestion avec Francfort en apprentissage

 JHENqm0GFr70Dv_VXaKhpIl39w0Sp8ZCqnIFyDY5bxfcoGVmnN99rGJAo-m0PBUSeU_MCc09PGb6yOhNPtJn8mmiOah1XxayzIttaJsl0LVWEC7UBixh9i4YFp2MxMATV6ZOiUiV Compte-rendu du conseil LSO du 8 janvier 2021

Ce projet qui a été présenté et voté lors de ce conseil a vu le jour en 2019 et a pour vocation de remplacer le partenariat avec Mannheim suite, notamment, à des différences de points de vue au niveau pédagogique. 

C’est une formation en alternance en partenariat avec l’université de Francfort. Elle accepte 25 étudiants par an dont la sélection se fait sur Parcoursup l’année d’obtention du BAC. Les trois premiers semestres se déroulent à Paris. Le programme est le même qu’en LSO à Paris mais la grande majorité des cours sont dispensés en anglais. Seuls quelques enseignements se déroulent en allemand ou en français.  Les semestres 4 à 6 se déroulent à Francfort. Les cours sont dispensés en allemand et en anglais.  L’expérience d’apprentissage doit se faire dans un contexte germanophone. 

Attention, contrairement à la licence LSO classique à Paris, les étudiants de ce parcours ne peuvent pas se spécialiser en sciences sociales en L3. Ils peuvent se spécialiser en économie, en gestion ou en droit.  Cette formation offre deux diplômes, celui de l’université de Francfort et celui de Dauphine.  Cette formation bénéficie du soutien de 8 organisations parmi lesquelles nous retrouvons notamment Mazars, Michelin ou encore la chambre de commerce franco-allemande. 

Organisation des cours au S2

À l’heure actuelle, il y a très peu d’informations à communiquer, l’administration du département attend des informations et consignes de la part de la direction et du ministère qui vont dépendre de l’évolution de la situation sanitaire. 

Cependant, une circulaire du ministère en date du 20 décembre, dont l’application effective dépendra de la situation sanitaire dans les semaines à venir, donne de premières indications. Selon cette circulaire, l’accueil en présentiel sera très limité. Cela devrait très certainement concerner seulement les L1 dans un premier temps et dans la limite de 30% ou 50% de remplissage des salles. La possibilité de n’accueillir que 10 étudiants par salle, et uniquement les plus fragiles, est également évoquée. 

Étant donné la situation sanitaire actuelle, la direction du département est assez pessimiste sur les chances de retour en présentiel pour la majorité des étudiants.  Le président de l’université organise une réunion d’information à ce sujet le lundi 11 janvier, certaines nouvelles informations y seront peut-être transmises.

Responsables pédagogiques

À titre d’information, nous a été transmise la liste des responsables pédagogiques pour cette année. Ils sont vos premiers interlocuteurs en cas de problèmes propres à votre formation.

Vous trouverez cette liste sur le fichier suivant : https://drive.google.com/file/d/1H-2cOIOaM_Yci6AgHlEEM1O24HSgF26S/view?usp=sharing

Détresse psychologique des étudiants

Le département a conscience de l’impact que la situation sanitaire et les cours à distance ont sur la santé mentale des étudiants. 

Cela constitue la préoccupation majeure de la DFVE en cette rentrée, certaines choses vont être mises en place à ce sujet. L’administration et le corps pédagogique restent à l’écoute sur ce sujet. 

Si vous vous trouvez dans une situation compliquée, vous pouvez faire appel à l’aide sociale qui sera à votre écoute. 

Pour toutes questions, n’hésitez pas à contacter nos élus LSO, Nicolas Andrieu et Isaure Bringuier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *