CR du Conseil LSO du 21/01/2019

Vos élus Unido ont participé lundi 21 janvier au 2eme conseil LSO de la mandature.

N’hésitez pas à les contacter si vous avez la moindre remarque ou suggestion à faire sur la pédagogie, les programmes, le fonctionnement des cours en général où des projets que vous aimeriez porter ! Le référent LSO est Raphaël Tabusse, et vous pouvez aussi nous contacter via la messagerie de notre page Uni Dauphine.

Il paraît que Dauphine proposera bientôt un nouveau double diplôme avec l’université Goethe de Francfort. Pouvez-vous nous en dire plus ?

En effet, des négociations sont en cours. L’université Goethe est déjà bien connue de Dauphine, puisqu’une convention nous lie déjà en ce qui concerne les L3 Eco. L’objectif est de créer une double-licence franco-allemande, en remplacement de celle qui avait été établie avec Mannheim, mais sans apprentissage. Ce partenariat traduit une volonté clairement exprimée de Dauphine de renforcer la coopération franco-allemande.

La convention proposée se déroulera sur 3 ans. Les candidats pourront candidater dès la L1 via la plateforme Boléro. A savoir que les candidats aux antennes de Dauphine sont automatiquement considérés candidats à Paris-Dauphine.

Les semestres 1 à 3 se dérouleront à Paris :

– les cours seront majoritairement en anglais, mais d’autres le seront en français et d’autres encore en allemand (dont celui d’introduction à la gestion). Par ailleurs, l’option allemand renforcé sera obligatoire.

– la maquette des cours sera au plus proche de celle de Paris, Londres et Madrid : les 3 premiers semestres seront réservés à l’apprentissage des fondamentaux ;

– il y aura un stage à effectuer dans un contexte franco-allemand

Les semestres 4 à 6 se dérouleront à Francfort

– le S4 s’effectuera en allemand et sera consacré à l’apprentissage des fondamentaux

– les cours des S5 et S6 seront majoritairement en anglais et allemand

– les étudiants pourront choisir comme à Paris de suivre une L3 Gestion ou Economie Appliquée

– un rapport de stage ou un « Bachelor Arbeit » (sorte de mémoire) sera demandé

Par réciprocité, des étudiants allemands arriveront dès le S4 à Paris

Une possibilité de poursuivre ce double-diplôme jusqu’au M2 est clairement envisagée. Le M1 aurait alors lieu à Paris, et le M2 à Francfort. De plus, une fondation permettrait aux étudiants de trouver un stage. Ce volet du projet est actuellement en cours de négociation.

Et la procédure de recrutement dans tout ça ?

Seront demandés : un résultat de langue anglaise ainsi qu’un justificatif de langue allemande. Le public visé : de futurs bacheliers français ou allemands, S comme ES, Abibac, ou avec un Bac Option International. Ils bénéficieront de droits modulés.

Renaud Dorandeu explique qu’il existe un vivier important d’étudiants intéressés par ce parcours, qu’il reçoit de nombreuses sollicitations, et qu’à ce titre il estime qu’il n’y aura pas de difficultés à trouver des effectifs suffisants, soit 15-20 étudiants.

Que fait Dauphine pour développer son offre internationale ?

Si aucun étudiant n’a l’obligation de partir, c’est fortement recommandé. Il existe aujourd’hui deux semestres délocalisés : à Shangaï (L3 Gestion) et à Baruch, New York (L3 Eco App), qui reproduisent le programme de l’université avec un panel de professeurs de Dauphine comme de l’extérieur.

De plus, Dauphine compte un certain nombre de campus (Londres, Madrid, Tunis). Le campus de Londres fête d’ailleurs ses 5 ans cette année, puisqu’il a été fondé en 2014. Des négociations sont en cours avec la Queen Mary University of London. Quant au campus de Tunis, c’est un institut de droit privé tunisien (l’Institut Tunis Dauphine).

La question actuelle posée par Renaud Dorandeu est la suivante : Comment s’associer à de très bons établissements d’Afrique Subsaharienne pour aider à développer l’enseignement supérieur sur place ? Dauphine regarde désormais vers la Côte d’Ivoire : ainsi, l’université a remporté un appel d’offre lui offrant un partenariat avec une université d’Abidjan en termes d’ingénierie pédagogique. La convention a été signée en décembre. Toutes les bonnes volontés qui voudront bien participer à la commission en rapport seront les bienvenues.

De plus, il existe un dossier important concernant la mobilité sortante : il convient notamment d’améliorer l’accueil des étudiants étrangers, et de favoriser la mixité entre français et étudiants internationaux sur le campus.

Quelles seront les nouvelles priorités pédagogiques de l’année en cours ?

Le programme Egalité des Chances fête ses 10 ans. De nouveaux partenariats ont été signé avec des lycées de Troyes ou du Calaisis (Hauts-de-France), habituellement délaissés par les programmes des grandes écoles. Il y a 250 candidats cette année, mais 1000 ont suivi les cours de renforcement proposés par Dauphine dans le cadre de ce programme.

A noter que Jacques Toubon, défenseur des droits a demandé que soient publiés les critères d’admission de Parcoursup, nationaux comme locaux. Dauphine travaillera donc à la publication de ces critères.

Cette année, les tutorats continueront d’être mis en œuvre. La question des soft skills et du programme Trajectoire seront aussi abordés. De plus, il n’est pas exclu d’entamer une réflexion sur les notes éliminatoires. A l’international, la Summer School sera renforcée. Dauphine sera très bientôt centre d’examen du TOEFL,  une discussion avec MSO est envisagée. Enfin, un bilan sera fait sur le passage de 14 à 12 semaines de cours. Est-ce que ce changement est vecteur du stress ?

A la question de la compétence des doctorants, il est répondu que ce sont davantage les vacataires qui posent un problème de suivi. Quant à la nécessité d’utiliser certains pédagogiques plutôt que d’autres, il est répondu qu’il est impossible de contraindre un responsable d’UE sur ses choix pédagogiques.

L’Unido a conclu ce conseil en posant la question de l’instauration des groupes de niveau en anglais, s’étonnant qu’ils ne soient pas à l’ordre du jour. Un professeur d’anglais nous réplique le profond désaccord de la plupart de ses confrères. Mais nous continuerons à porter ce débat qui nous paraît essentiel pour la réussite de tous !

Et n’oubliez pas, si vous avez des idées pour porter un projet particulier en LSO, contactez nous ! (Raphaël Tabusse ou notre page Uni Dauphine)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *